Télécharge les ressources éducatives

 
james-peacock-7589LsUExk4-unsplash.jpg

Les abeilles domestiques vivent dans des ruches. Les abeilles sauvages dorment sous terre à 70%. Les 30% restants font des petits nids dans des tiges de bois creux, sous du bois mort, dans des coquilles d’escargots vides ou en bâtissent un à partir de fragments de feuilles, de résine, de pétales ou encore de boue.

APPRENDRE

th-10_edited.png

Diamètre de vol : Les abeilles domestiques ont un rayon de vol entre allant de 3 à 5 km, tandis que les abeilles sauvages ne volent que jusqu‘à 300 m de leur lieu d’habitation. De plus, elles retournent toujours à l’endroit où elles sont nées ! 

Durée de vie : Les abeilles sauvages mâles ne vivent que quelques jours, les femelles quelques semaines. Du côté des abeilles domestiques, la reine peut vivre jusqu’à 3 ans, les ouvrières quant à elles vivent en moyenne 5 semaines. 

Abeilles et les astres : La reine se déplace sur les cadres en suivant la course du soleil. Elle réduit sa ponte au solstice d’été et la reprend au solstice d’hiver. 

th-6_edited.png
Wood%20Bark%202_edited.png
dsc07452_edited.png
P1122550_edited.png
depositphotos_2281287-Man-and-womansilho

Saisons : Les abeilles sauvages vivent et s’activent dès le début du printemps jusqu’à l’automne. C’est durant cette période qu’elles profitent aussi pour se reproduire et laisser derrière elles des cocons qui écloront au printemps suivant.  

Pollinisation : Les abeilles en butinant de fleurs en fleurs participent à la pollinisation, c’est-à-dire la reproduction, des plantes sauvages et cultivées de notre planète. Il existe des différences morphologiques notables entre les espèces d’abeilles qui leurs permettent de polliniser différents types de plantes. 

Abeille et l’Homme: Les fruits, légumes, graines et autres fleurs nous apportent des nutriments nécessaires au bon fonctionnement du corps humain. Nous ne pourrions pas être en bonne santé sans apport en vitamines, oligoéléments et minéraux, présents dans ces produits. Les pollinisateurs dont font partie les abeilles fertilisent nos cultures qui nous nourrissent par la suite.  

Nourriture : Les abeilles, qu'elles soient sauvages ou domestiques, sont végétariennes et ont besoin de trois types de nourriture : le pollen, le nectar et l'eau (lac).​ Le pollen est une source précieuse de protéines, surtout pour les larves.​ Le nectar est la nourriture de l'abeille à l'état adulte. Les abeilles sauvages le mangent entièrement, tandis que les abeilles domestiques en transforme une partie en miel (miel).​ L'eau est un ingrédient essentiel au bon fonctionnement de l'organisme des abeilles. Elle est de plus utilisée dans la fabrication du miel et la préparation de la nourriture des larves.​ Dans les colonies d'abeilles domestique, le miel sert aussi de réserve de nourriture pendant les mois d'hiver où aucune fleur n'est disponible. 

 
 
visite-champs-tulipes-lisse-hollande12.j

Un écosystème détruit

Changement climatique

molecular_structure02_edited.png
th-1.jpg

MENACE:
 

Perte des espaces de nidification, fragmentation et changement dans l’utilisation des terres  

Le remplacement des haies par des cultures agricoles intensives réduit les espaces de nidification potentiels des abeilles caulicoles (celles qui font leurs nids dans les tiges de bois creux etc.).  

La disparition des friches, le bétonnage engendré par l’étalement urbain et le développement des routes diminue aussi les espaces de logement des abeilles terricoles.  

Arrivée d’espèces invasives étrangères

e0065106436da1a1c85b8b9a2cf6a3bb-frelons
th-3_edited.png
P1122550_edited.png
VARROA_ABELLAS_edited.png

Arrivée d’espèces invasives étrangères

Pratiques apicoles dépassées

-Perte de diversité des ressources florales, monocultures, pesticides 

La flore indigène est en forte diminution et certaines plantes disparaissent dû à l’épandage d’azote ou à l’arrivée des monocultures. C’est un réel problème car certaines abeilles sont spécialisées dans une plante. Si cette dernière disparaissait, l’abeille mourrait automatiquement. 

 
 

AGIR...

 

...PLANTER

Pas besoin d’avoir un espace énorme, un petit balcon, un jardin communautaire ou privé, toute parcelle peut faire l’affaire. L’important est de s’assurer que les abeilles aient à manger tout au long de leur période d’activité qui débute en mars et se termine en octobre. Heureusement il existe des calendriers qui indiquent quand planter quoi, quelles abeilles butinent quelles fleurs et surtout quand est-ce que ces dernières éclosent. 

Pour télécharger le calendrier                                    Pour te procurer les graines

 

...CULTIVER SANS INTRANTS

 Cultive ton potager et tes fleurs sans pesticides ! En effet, les produits phytosanitaires désorientent et affaiblissent le système immunitaire des abeilles. Mais pas de panique il existe plein de solutions pour cultiver de manière naturelle! Nous t'en présenterons certains prochainement sur nos réseaux alors reste attentif...

En attendant de mettre la main à la terre, tu peux aussi commencer par consommer des produits biologiques ou issus de l’agriculture naturelle, c'est tout bénéf' pour les abeilles.

...RETARDER LA TONTE 

Si tu as un jardin, retarde au maximum la tonte de votre pelouse au printemps, cela permettra aux abeilles de butiner les trèfles ou autres boutons d’or. La floraison des mauvaises herbes est aussi une source importante de nourriture. 

...LAISSER DES TERRES NUES 

Laisse des terres nues et ne mets pas de paille pour permettre aux abeilles sauvages de s’installer. Une abeille terricole est capable de descendre jusqu’à 60 cm sous terre. Les talus et les prairies peu garnis sont aussi des endroits appréciés des abeilles sauvages terricoles.

 

RESSOURCES EDUCATIVES

Bee One Nature propose gratuitement un dossier pédagogique à destination des élèves du cycle 1 qui contient une dizaine de leçons comprenant des activités, des jeux et des exercices sur le thème des abeilles domestiques et sauvages.

Parce que l'éducation environnementale nous concerne tou-te-s et est pour tou-te-s. 

Bon apprentissage !

 

RESSOURCES UTILES

Le_Chant_des_abeilles_grande.webp

Le chant des abeilles

Jacqueline Freeman

Land use in the Northern Great Plains region of the U.S. influences the survival and productivity of honey bee colonies

Smart, M., Pettis, J., Euliss, N. et Spivak, M.

Télécharger

Brevet fédéral d'apiculture

Mélanie Baudet

1316942458.jpg

Développer et maintenir des ruchers en apiculture naturelle

Bernard Nicollet

couverture.jpg

Apiculture biodynamique : vers une pratique respectueuse de l'abeille

Thierry Bordage, Vincent Canova, Nicolas Dubranna, et al.

9782344021521-001-T.jpg

Nos abeilles sauvages

Nicolas Vereecken

aaron-burden-JN1Lvw3EJaU-unsplash.jpg

Pour des informations générales sur les abeilles sauvages

couverture.jpg

Abeilles : la dernière danse ? Histoire, vie et destin

Thor Hanson

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202020-1